Oh maman … écriiiiit !!

Après que ma fille m’ai fait une petite « place à côté maman » pour écouter  La Reine des Neiges (une 1000e fois), j’ai décidé de l’accompagner, mais d’en profiter pour lire quelques pages de mon chick lit. Je me plein toujours que je n’ai plus le temps de faire des choses pour moi, mais je crois que c’est parce que je n’ai pas encore trouvé la twist pour combiner mes moments à ceux qui demandent ma présence auprès de ma fille.

Après une vingtaine de minutes, elle délaisse son attention de son meilleur ami Olaf pour se préoccuper de ce que je tiens entre mes mains.

 » Oh. Un livre qui n’est pas à moi… »

Elle s’approche de plus en plus de moi et me prend doucement le livre des mains. Mon premier réflexe aurait normalement été de lui enlever pour ne pas qu’elle l’abime, chiffonne les pages (je suis très précieuse de mes livres, j’aime les garder intact, ridicule je sais !) mais j’ai décidé de la laisser explorer. Elle semblait fascinée par tous ces caractères. Son petit doigt glissait le long de la page comme si elle essayait de capter le sens des mots par le toucher.

  • « Oh maman ! Écriiiit !
  • Oui bébé, c’est écrit ! Ce sont des mots. Tu aimes les mots ?
  • Mots » (dit-elle en hochant sa petite tête).

 

Juste la fascination devant une cascade de Times New Roman sans images.

Cette scène m’a totalement attendrie et impressionnée.

Je l’ai laissé tourner les pages, même si elle les pliait au passage, et je l’ai regardé faire durant plusieurs minutes.

Ça m’a frappé !

J’ai réalisé l’impact que pouvait avoir un environnement sur le développement de nos petits. Les objets et les gens qui les entourent, les barrières que nous leur mettons. Tout ça aura sûrement un effet sur leur façon d’interagir avec leurs pairs et influencera leurs futurs intérêts, leur désir d’apprendre et de continuer à être curieux.

Et que dire de notre présence !! On entend que des éloges concernant la méthode danoise et le fameux hygge, qui est un principe fort simple, mais trop souvent oublié, de passer du temps avec nos enfants, notre monde, d’être juste présent à rien faire d’autre. Juste être ensemble. Pas de cellulaire, pas de ménage, d’être juste là avec eux.  Ça aurait un impact considérable sur leur développement, sur leur estime de soi. On essaie vraiment de l’appliquer le plus possible à la maison.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s