Rencontre avec voyageurs suisse

Par Karine

Voyager en famille, ce n’est pas nécessairement synonyme de destination exotique, de contrées sauvages, et encore moins de dépenses exorbitantes. Lorsque l’on désire partir à l’aventure, le but n’est pas non plus d’obtenir les plus belles photos Instagram. Voyager en famille, ça n’a pas besoin d’être compliqué: piquer la tente sur le bord d’un lac en Mauricie, aller faire une randonnée dans les couleurs d’octobre dans Les Laurentides, ou encore passer les semaines de la construction dans un motel du Bas-du-Fleuve, il se peut que se soit aussi simple que ça!

Pour ma part, prendre la route avec mon conjoint et nos 4 enfants c’est s’abandonner à plus grand que soi, faire la rencontre de gens de partout dans le monde et d’être témoin d’une foule de manière de vivre différente. Même lorsque nous restons au Québec, il nous arrive régulièrement de rencontrer des gens qui ne parlent pas notre langue et c’est toujours un réel plaisir d’échanger avec les enfants sur les différences et les ressemblances qui unissent toutes les cultures, tous les ÊTRES HUMAINS.

Parce que c’est ça, l’essence profonde d’une vie de famille nomade (dans notre cas, semi-nomade): faire le constat que peu importe sa langue, sa culture, sa religion ou son lieu de vie, tous les êtres humains désirent la même chose. Être aimé, être soutenu, être protégé et rêver.

S’ouvrir à l’inconnu et apprendre à nos enfants que tout est possible.

Dernièrement, nous avons fait la rencontre d’une famille suisse qui nous a bien inspiré. Ils ont pris la route en Europe, ont traversé l’océan par bateau avec leur VR et on parcouru les États-Unis, puis le Canada. Quel magnifique périple! Je vous invite d’ailleurs à suivre leurs aventures ici: Famille von Arx on the Road: www.dieweltbereisench.wordpress.com

IMG_9300

Voyager en famille, c’est d’abord et avant tout une question de lâcher prise: on saute à pieds joints dans l’inconnu, avec la seule certitude que d’être ensemble nous suffit.

IMG_9348

C’est dans cet état d’esprit que nous préparons présentement notre prochain départ pour le sud des États-Unis cet hiver. Avec la maison sur roues, nous pouvons partir sur de plus longues périodes, avec un budget plus limité. J’avoue que j’aime particulièrement notre pays voisin pour apprendre l’anglais aux enfants, mais aussi parce que nous n’avons pas besoin d’acheter de billets d’avions pour 6 personnes!

J’avais planifié un itinéraire de feu, tous nos arrêts, activités, dépenses, etc. Puis, après notre road trip ultra-planifié-ne-laissant-aucune-place-à-l’improvisation de cet été, j’ai complètement décroché… Francis et moi désirons vivre autre chose, plus slow, plus go-with-the-flow. Alors on part cet hiver, pas de date précise de choisie, pas de camping de réserver, seulement une idée générale de ce qu’on a envie de voir et de faire. Un vrai lâcher prise!

Karine

easton-oliver-504407-unsplash

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s