Réveil au bord de la mer

Par Karine

J’émerge doucement du sommeil, blottie dans les bras de l’homme que j’aime. Sa respiration, lente et régulière tel le son de la mer tout près de nous m’indique qu’il dort toujours. Un rapide coup d’œil me confirme que les enfants dorment eux aussi. Je m’extirpe doucement du lit et quitte sans un bruit la maison sur roue que nous avons stationné en bordure de la plage hier soir.

kal-loftus-594528-unsplash

Avec Didi, ma golden retriever, nous arpentons pieds nus le sable rocailleux et couvert de débris laissés par Mère Nature durant la nuit. Les cris d’oiseaux marin et l’odeur saline de l’eau nous accompagnent tout le long du trajet.

Capture.PNG

J’aime profondément ce moment de la journée où, seule au monde, je viens marcher et méditer sur la plage.

Voilà plus d’une semaine que nous avons quitté notre routine pour se lancer à la poursuite du Fleuve. Francis et moi avons un profond besoin de bouger, de prendre du temps en famille hors du temps et des contraintes. C’est pourquoi nous avons pris la décision d’acheter la maison sur roues: partir le plus souvent possible, avec nos 4 enfants et le chien, de façon complètement autonome. Le reste du temps, la maison est stationnée sur la terre familiale, perdue en forêt, et nous permet d’y passer notre été.

tom-holmes-556809-unsplash
Cette terre, elle y a vu naître 5 générations de femmes. Ma fille Anaïs, qui a 8 ans, y côtoie son arrière-arrière-grand-mère, son arrière-grand-mère, sa grand-maman et moi-même. Chez nous, la famille c’est une richesse inestimable: Oncles, tantes, cousins et cousines viennent tous avec leurs familles mettre la main à la pâte.

C’est mon grand-père Camille qui a fondé cette « commune » afin de s’assurer de transmettre le savoir d’une génération à l’autre, d’offrir un lieu de rassemblement pour petits et grands en plein cœur de la forêt.

Ici, pas de réseau cellulaire, pas d’internet. Juste des arbres à perte de vue, l’odeur de la mousse et du lichen, des feuilles qui craquent sous nos pas et des centaines d’espèces animales et végétales pour le bonheur de tout mon petit monde.

C’est un retour vers un mode vie plus ancestral, où chacun a sa place et fait parti d’un tout commun. Tout est construit et entretenu à la main, les hommes travaillant en équipe du matin au soir pour couper le bois de chauffage, construire un nouveau bâtiment ou simplement faire l’entretien des installations.

Les femmes, nous nous occupons des enfants, des repas, mais également de nourrir notre créativité et notre spiritualité. En effet, nous avons toutes un savoir que l’on se partage avec joie: herboristerie, artisanat, tricot, cartomancie, etc.

C’est vraiment un lieu d’échange, d’amour et de respect.

Un lieu où l’on vit au rythme des saisons et de ce que la Terre nous apporte en abondance.

IMG_0294
Anaïs et moi préparons les pizza qui iront dans le four à pain dehors.

IMG_0295

 

 

IMG_0297
Loïc avec son amie la grenouille géante

Je quitte la plage le cœur léger, prête à débuter cette nouvelle journée de voyage avec le
sourire au lèvres.

Nous sommes certainement chanceux d’être si bien entouré, de pouvoir voyager en famille et d’avoir accès à l’abondance de la Terre.

Nous avons CHOISI d’investir notre temps là où c’est le plus important pour nous et de ralentir notre rythme de vie afin de BÂTIR la prochaine génération ENSEMBLE.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s